Université Populaire de Parents (UPP)

Thème de l'action: 
Département: 
Porteur de l'action: 
Origine(s): 

Les UPP ont été imaginées et créées par l’ACEPP (Association des Collectifs Enfants-Parents-Professionnels), association convaincue de la place primordiale des parents dans l’éducation, et de la nécessité d’une collaboration forte entre parents et professionnels

Depuis 2005, une trentaine d'Universités Populaires de Parents se sont créées en France. Des parents travaillent, avec le soutien d’universitaires, sur des recherches liées à la parentalité : le décrochage scolaire, la transmission des valeurs aux enfants, la cohérence éducative... Ces travaux sont ensuite le support de débats locaux entre parents - élus - professionnels, générant des projets et des propositions pour renforcer la coopération entre parents et éducateurs et améliorer la vie des enfants.

Ainsi, ces Universités Populaires de Parents permettent tout à la fois de construire des savoirs, de rapprocher l’université des parents — en particulier ceux des quartiers, de générer des dynamiques locales permettant une meilleure compréhension entre parents, professionnels et élus. En 2009, le Centre Communal d’Action Sociale a conduit l’action « Université Populaire de Parents » (UPP) avec le soutien financier du Réseau Parents 06. Cette action a réunie, sur le quartier de l’Ariane, un groupe de parents menant une recherche sur un thème lié à la parentalité avec le soutien d’un universitaire durant 3 années.

Description détaillée: 

L’action UPP se compose de plusieurs phases :

*Phase 1 : La constitution d’un groupe de parents :

C'est le premier défi lancé par ce projet. En effet, les autres UPP se sont montées autour de groupes de parents préexistant et déjà investis dans une dynamique. Ce n’était pas le cas pour le Centre Social "le Village" qui venait d’ouvrir ses portes: aucun groupe n’existe sur le quartier de l’Ariane, cette démarche était nouvelle sur le territoire, et les partenaires, sollicités pour relayer l’information auprès de leurs publics, n’avaient pas encore bien intégré l’objectif de l’action.
La construction d’un groupe de parents, l’établissement des liens de confiance et leur fidélisation a pris beaucoup de temps.

*Phase 2 : exploration et choix d’un thème de recherche:

L’approche originale par le biais du théâtre forum :

Dès le départ, face à un groupe de parents très hétéroclite, il a été décidé d’utiliser le support du théâtre forum pour permettre à chacun de s’exprimer et contourner les barrières de la langue et de l’écriture. Chacun a donc pu mettre en scène les questions qui lui paraissaient important d’aborder dans la recherche.

Les séminaires de parents :

Organisées chaque année, ces rencontres ont permis aux parents de voir les travaux déjà avancés ou aboutis d’autres groupes de parents et ainsi de mieux « recruter » d’autres parents car ils avaient intégré les objectifs de l’UPP et l’implication exigée pour mener la recherche.
Ces séminaires leur ont également permis d’échanger sur leurs réflexions avec d’autres parents d’autres UPPs.
Ainsi, 2 parents ont participé au séminaire Parents de Paris en juin 2009, 6 parents à celui de Lyon en avril 2010, 5 parents à celui de St Pair/mer en mars 2011 et 5 parents à celui de Berlin en octobre 2011.

Le Choix d’un universitaire pour guider les parents :

La démarche de l’UPP est avant tout de rendre un travail garanti d’un point de vue scientifique pour qu’il puisse être utilisé aussi par les professionnels. Il était donc important que le groupe soit accompagné sur le plan méthodologique. Cependant, nous avons été attentifs à ce que l’universitaire vulgarise ses propos et se mette au niveau du groupe de parents.

Le thème de la recherche :

La transmission de valeur et la co-éducation.

Question de recherche : Comment devenir tous ensemble acteurs dans la transmission de valeurs partagées pour nos futurs adultes ?

Hypothèse : la créativité permet une meilleure transmission des valeurs partagées.

*Phase 3 : Travail de recherche sur le thème :

Pour valider l'hypothèse de recherche les parents ont utilisé deux outils :

- des questionnaires à l’attention de parents et de professionnels : 119 questionnaires ont été retournés et analysés.

- Deux débats/ théâtre-forum dont les représentations se sont déroulées respectivement à l’est et à l’ouest du département devant des parents. Chaque intervention lors des débats a été retranscrite et analysée.

L’analyse des retours sur ces deux outils a permis de vérifier l' hypothèse de recherche.

*Phase 4 : rédaction de la recherche :

Chaque parent du groupe a participé à cette rédaction à sa façon.

*Phase 5 : Rendu des travaux : le choix du support numérique :

Le groupe de parents pour formaliser sa recherche a souhaité privilégier un support permettant au plus grand nombre d’en prendre connaissance.

Le support du livre numérique répondait à ces exigences car il présente le double avantage d’être accessible à tous les parents, même à ceux ne maitrisant pas bien la lecture, en donnant la possibilité de voir des vidéos ou d’entendre les pages du livre en fichiers sonores, et d’être consultable très facilement sur un site internet.

Objectif(s): 

La démarche de l’Université Populaire de Parents s’intègre dans les actions collectives Familles développées au Centre Social « Le Village ».
Ce projet permet de :
- Prendre en compte l’avis et l’expérience des parents face à certaines problématiques concernant la Parentalité,
- Valoriser cette expérience en lui apportant une réflexion « scientifique »,
- Mettre en contact des Parents de milieux sociaux différents,
- Permettre aux Parents d’être les porte-parole de l’UPP au sein de leur quartier,
- Permettre aux Parents d’utiliser les nouvelles technologies de l’information.

Il s'agit de l'animation d’un groupe de parents effectuant, avec le soutien d’un universitaire, une recherche sur un thème lié à la parentalité qu’ils ont choisi ensemble.
Habituellement, ce sont des experts qui mènent des recherches sur le thème de la parentalité et beaucoup de personnes s’expriment sur ce thème dans les médias, mais très rarement les parents eux-mêmes.

L’UPP permet de donner la parole aux parents, de qualifier scientifiquement leurs savoirs et leurs connaissances, de façon à aider d’autres parents, mais aussi à faire évoluer des pratiques et des questionnements professionnels.
L’implication des parents dans l’UPP leur permet d’être reconnus à part entière tant par les professionnels que par des acteurs politiques.

Impact(s): 

Le groupe de Parents est composé de personnes de milieux sociaux variés, de cultures différentes et de niveaux scolaires différents. Certains parents ont du mal à exprimer leurs idées et n’ont pas forcément le même niveau d’analyse.

Dans ce projet singulier l’outil « Théâtre Forum » a facilité la cohésion dans le groupe et la prise de parole. Les ateliers théâtre ont permis de créer une réelle dynamique entre tous les participants (parents et professionnels) et de créer une relation de confiance indispensable à la réalisation du projet. Ce sont les parents eux-mêmes qui, après une longue réflexion et une phase d’exploration, ont choisi la question de recherche : « Comment devenir tous ensemble acteurs dans la transmission de valeurs partagées pour nos futures générations ? »

Plusieurs des parents du groupe ont témoigné d’un changement de positionnement et de perception de leur rôle : Les échanges entre les parents ont permis de comparer les diverses expériences. Chacun se rend compte qu’il n’est pas le seul à se poser des questions de parents. Au niveau individuel, certains parents ont changé leur façon de faire vis-à-vis de leurs enfants ou petits-enfants.

En effet, une maman nous a confié que les discussions pendant les regroupements de parents lui ont fait prendre conscience qu’elle pouvait dire « non » à ses enfants. Des mères de famille se sont organisées pour laisser les enfants au papa et partir au « Séminaire Parents » à Lyon en weekend. C’était la première fois que les enfants étaient séparés de leur mère et que le père s’en occupait seul.

Certains parents font des recherches chez eux, ou apportent des réflexions individuelles qu’ils ont pris le temps de rédiger. Les parents les plus en difficultés au départ, ceux qui ont émis le désir de quitter le projet au moment où il fallait se concentrer sur la réflexion et l’analyse sont ceux qui sont le plus investis. En effet, ces personnes qui ont des lacunes en lecture et rédaction ont été les premières à poser par écrit ce que l’UPP à changé pour eux et leurs motivations.

 

Au niveau national et européen : Pour le colloque national des UPP à Paris en janvier 2012 et le colloque européen en mars 2012, la recherche de l’UPP de Nice a fait partie de celles qui ont été présentées au public. 5 parents ont exposé les débuts de leurs résultats et ont répondu aux questions du public (plus de 400 personnes). De plus, 2 parents du groupe ont participé au séminaire de Parents à Lyon en octobre 2012. Ils ont été sollicités par l’ACEPP pour animer deux ateliers. Le premier pour témoigner sur une recherche finalisée et échanger autour de la « Coéducation » et le deuxième pour faire connaître l’outil livre numérique et ses avantages dans un travail qui se veut accessible à tous.

 

Au niveau départemental : Les parents ont présenté leur recherche finalisée à trois instances différentes au niveau du département :

1- Lors de la manifestation « Ariane fait sa rentrée » en septembre 2012, auprès des habitants du quartier,

2- Aux membres du Comité stratégique du Réseau Parents 06 en octobre 2012,

3- Aux étudiants de l’Institut d’Etudes Supérieures du Travail Social de Nice (IESTS) en décembre 2012.

Pour ces prestations, les parents ont préparé un diaporama et ont mis en avant le support de recherche numérique intitulé « Voyage au centre des valeurs ». La phase de préparation des interventions n’a pas été facile. Les parents ont pris conscience qu’il fallait construire un plan d’intervention, gérer le temps de prise de parole, aller à l’essentiel et surtout adapter son discours en fonction du public, le tout pour faire passer leur message au mieux.

L’exemple de la dynamique UPP commence à intéresser plusieurs acteurs sociaux sur le département. Les parents sont sollicités pour parler de leur expérience et de leur démarche. Ils deviennent l’exemple à suivre pour mener des actions avec les « parents ». L’UPP participe au « Réseau Parents 06 Ariane ». Un des parents du groupe siège à la commission du Développement Social Local (DSL) à Sospel. Il a été sollicité par la Caisse d’Allocations Familiales pour présenter le travail de recherche et le support numérique. En février 2012, la Caisse d’Allocations Familiales et le Réseau des Centres Sociaux des Alpes Maritimes ont travaillé à la création d’un référentiel de la fonction « Familles » dans un centre social. Les parents UPP ont été sollicités pour témoigner de leur dynamique et du travail qu’ils effectuent dans le cadre d’une démarche participative. A chaque fois que les parents interviennent et échangent avec le public, ils sensibilisent leurs interlocuteurs au thème de la coéducation.

On constate que la posture des parents UPP a changé. Leur expérience leur a permis de développer un esprit critique quant à leur intervention et d’adapter leur discours en fonction du public et de l’impact attendu. Chacun à son niveau a puisé dans cette dynamique pour modifier son rapport à l’autre : l’Education Nationale (l’enseignant de ses enfants ou le médecin scolaire…), petits-enfants, conjoint(e)… Les parents UPP sont désormais reconnus dans leur compétences et capacités d’action et de réflexion tant par les professionnels de l’Education Nationale que par leur entourage familial et social.

En effet, le groupe de parents s’est constitué en association depuis le 12 décembre 2012 et a fait une demande de subvention auprès de « Réseau Parents 06 » pour poursuivre sa dynamique. Le groupe s'est constitué en association, les parents souhaitent mettre en pratique les résultats de la recherche. Les objectifs de l’association sont de : - Poursuivre la dynamique UPP au niveau national en préservant le lien avec l’ACEPP, - Créer un Réseau des UPP dans le 06 et le 04, - Développer et favoriser la coéducation.

Partenaire(s): 

- L'ACEPP (Association, Collectif, Enfants, Parents, Professionnels) au niveau national et européen,

- Le REAAP et ses partenaires au niveau départemental,

- Les partenaires du Centre Social à l’échelle du quartier.

Moyens Humains: 

- Un coordinateur de l'action, un animateur de groupe, un universitaire.

- Un groupe d'au moins 10 parents-chercheurs

- Un animateur du théâtre forum

Moyens Financiers: 

Subventions sur 4 années : REAAP : 79 260€, PS ACF : 4 500€, CCAS : 17 142€

Moyens Matériels: 

Mise à disposition de locaux (salle), matériel informatique, télévision, appareil photo, caméra, moyen de locomotion….

Supports de communication numériques :

films, diaporamas ... : Livre numérique, diaporama, site internet, Blog...

Contacts/Coordonnées: 
Cécile DESPLANQUES, responsable du Centre Social Nice-l'Ariane, CCAS de Nice Tél : 04 93 27 03 54; cecile.desplanques@ccas-nice.fr.
Association "Parents en Mouvements", Nadia GHARBI, Présidente : 06 83 78 81 96